Bibliothérapie: soigner nos liens
par l’imaginaire

Conférence

1h15

La bibliothérapeute Katy Roy vous convie dans l’univers passionnant de la bibliothérapie.

En parcourant un poème de Marie Uguay, découvrez comment notre relation avec les histoires et l’imaginaire nous permet d’agrandir notre univers et de remettre du mouvement dans nos identités. De quelle manière la poésie nous ouvre à de nouvelles possibilités d’être.

Des exemples tirés de sa pratique viendront illustrer concrètement l’utilité de la bibliothérapie autant pour favoriser notre développement personnel que pour nous accompagner dans des situations difficiles.

Réalisations

2017
  1. Maison internationale de Rennes, France
  2. Commission culturelle de la HES-SO Valais-Wallis, Sion, Suisse
  3. Collège Lionel-Groulx, Sainte-Thérèse

2016
  1. Bibliothèque de Saint-Paulin
  2. Bibliothèque de Verdun
  3. École de bibliothéconomie et des sciences de l’information (EBSI), Université de Montréal
  4. Bibliothèque de Nicolet
  5. Le Montmartre, Québec
  6. Journée de formation du réseau des bibliothèques de Gatineau

2014
  1. Bibliothèque de Repentigny

Autres conférences réalisées
  1. Embodied story, National Association for Poetry Therapy, Caroline du Nord
  2. A project for an ecological humanist reading, CALA, Congress of the Humanities, Ontario

Commentaires

Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre en me rendant à la conférence sur la bibliothérapie. Je me suis laissée porter par la présentation qu’a faite Katy Roy de son activité, car elle a une aisance orale très agréable et très évocatrice.

J’ai trouvé qu’elle avait l’art de nous emmener sur des chemins sur lesquels on n’est pas forcément prêts à aller, et j’ai d’autant plus eu envie de la suivre qu’à aucun moment il n’y a d’injonctions dans son discours. Il en ressort simplement que la littérature devient bienfaitrice quand on commence à se l’approprier, à faire le lien entre ce qu’on lit et ce qu’on vit. C’est alors qu’on peut revisiter son propre parcours sous un angle poétique et symbolique, plutôt que d’en retenir les échecs en se cantonnant aux notions de réussite et de résultats.